Le voyage du (quart de) siècle

Avoir 25 ans
à Dubaï

Quand une agence de voyage fête son anniversaire, il est peu probable qu’elle se contente de cotillons et de quelques bougies sur un gâteau. Chez Altis, les anniversaires ont forcément un goût d’ailleurs, histoire de vérifier qu’on aime toujours autant notre métier, et qu’on est prêts à en reprendre pour 20 ans ! Nos 20 ans, justement, nous avaient expédiés au Canada, dans une aventure à la Davy Crockett. Pour notre quart de siècle, il nous fallait une destination à la "hauteur", véritablement vertigineuse, hallucinante... une destination qui vous en met plein la vue, une destination qui carbure au bling-bling et qui l’assume à 100% ! À peine partis, déjà revenus : c’était un séjour express mais ses bienfaits sont à durée indéterminée. Alors alors, qu’avons-nous pensé de Dubaï, la star qui fait tant parler d’elle ? Petite enquête de satisfaction à suivre, en 9 questions plus ou moins discrètes.

QUESTION TARMAC
La première image que je garde de Dubaï en sortant de l’aéroport ?

De l’avis de la grande majorité des membres de l’équipe « les lumières dans la ville, partout ! ». Et sinon ? « la silhouette ultra-classe des Émiratis en gandoura blanche » a bluffé (voire envoûté) Caryn dès la descente de l’avion. Quant à l’image que retient François, c’est tout simplement... « cet aéroport incroyablement futuriste et tellement mieux organisé que notre bon vieux Roissy-Charles de Gaulle ! ».

QUESTION RÉPUTATION
Ce cliché de Dubaï qui existe pour de vrai, et que j’ai pu vérifier sur place

Aïnara valide « la ville artificielle en plein désert ». Caryn certifie « le bling-bling, l’émirat du plus, toujours plus ». François a vérifié « la démesure des pétrodollars ». Et Laurence garantit « les immenses buildings en plein désert ». Sur tout cela, Dubaï ne ment pas.

QUESTION CONSCIENCE PROFESSIONNELLE
Par amour du métier, j’ai testé pour vous...

« ...Le safari dans les dunes de sable en 4x4 » (une petite montée d’adrénaline pour Cindy)
« ...La création d’un nouveau souvenir » (dont les effets se diffusent tout au long de la vie, pour Caryn)
« ...Les cocktails de l’hôtel » pour Alexia et « les différents vins servis dans les restaurants » pour Nathan (Ces deux-là ont le sens de la fête en partage).
« ... l’ascension du Burj Khalifa jusqu’au 148e étage, malgré mon vertige » (Eh oui ! Ce n’est pas parce que Yann est le boss qu’il n’a peur de rien !)
« ... l’A380 version Emirates » (François n’a rien contre une touche de luxe !)
« ...Une ville qu’il faut voir pour le croire » (Aïnara ne croit que ce qu’elle voit, et parfois, ça lui fait faire des kilomètres !!!)

QUESTION TIMING
Ce moment du voyage où j’aurais aimé pouvoir appuyer sur la touche pause pour que cela ne s’arrête jamais...

À ce petit jeu de l’arrêt sur image, l’équipe d’Altis se divise en deux clans. Les grandes romantiques (Laurence, Cindy, Caryn) ont immédiatement pensé au coucher du soleil en plein désert, au spectacle du feu d’artifice depuis la plage, à la lumière du soleil sur les dunes, au silence dans le désert, à l’immensité... Et puis il y a les hyperactifs, qui ne tiennent pas en place et pour qui "bouger" devrait durer l’éternité. Vous voulez des noms ? Nous allons cafté ! Yann et Alexia auraient aimé tomber sur le puits de pétrole qui leur aurait permis de continuer à crapahuter en buggy dans les dunes sans risquer la panne d’essence. Et si on n’avait pas arrêté François, il serait encore, à l’heure qu’il est, en train de faire la danse du ventre en plein désert !

QUESTION OLFACTIVE
Ce parfum de Dubaï que je garde encore dans les narines...

Il y a les notes dominantes... Celles qui mettent l’eau à la bouche. Aïnara, Nathan et Yann s’accordent pour dire qu’ils ne sont pas prêts d’oublier les succulentes effluves des épices, préludes d’extraordinaires mezzes. Plus inattendu est le souvenir d’Alexia et de François, qui sont encore étourdis par les parfums d’ambiance distillés dans beaucoup de lieux visités. Laurence quant à elle, reste enivrée par l’odeur du jasmin dans l’hôtel. Tandis que Caryn peut vous décrire avec précision le parfum du sable.

QUESTION BOOM BOOM BOOM
On a pensé à vous (nos chers clients) quand...

« ... on a profité de notre magnifique hôtel » (Cindy vous aurait bien imaginés là !)
« ... on vous faisait coucou du haut du Burj Khalifa » (Le sourire de Caryn est pour vous.)
« ... on a trinqué pour vous remercier de votre fidélité » (Toute la gratitude de François dans un verre de bulles !)
« ... on a dîné les pieds dans le sable au restaurant Shimmers face au Burj Al-Arab » (Yann vous aurait volontiers fait une place à table !)
« ... tout le temps ! » (non mais vraiment Nathan ?)
« ... on est rentrés, désolée » (faute avouée à moitié pardonnée Aïnara !)

QUESTION COULISSES
Un moment de fou rire complice entre collègues, à 7 000km de nos bureaux de la Cité Trévise...

« ... La danse du Kuduro sur un yacht dans le golfe d’Oman » (Un grand moment de lâchage collectif, plébiscité en cœur par Nathan, Laurence et Aïnara).
« ... La course de fous furieux en buggy dans les dunes » (Un grand moment d’insouciance et de retour en enfance qui a bien secoué Cindy et François).
« ... Le sprint pour ne ne pas manquer le feu d’artifice au-dessus de Burj Al-Arab » (Un grand moment de cavalcade qui a laissé Caryn à bout de souffle).
« ... les sauts et plongeons du yacht que nous avons loué » (Yann assume totalement ce cliché, tant il est kiffant !).

QUESTION PRO
4 jours à Dubaï, un incontournable par jour...

Jour 1

  • une croisière en yacht (François)
  • un dîner face à la Burj Khalifa (Alexia)
  • la marina (Nathan)

Jour 2

  • se baigner dans la mer turquoise, encerclés par les gratte-ciel (Aïnara)
  • une escapade en plein désert (Alexia)
  • le dîner bédouin (Yann)

Jour 3

  • le dune bashing dans le désert (Aïnara)
  • monter dans la tour la plus haute du monde (Alexia)
  • le fameux spectacle des fontaines (Nathan)

Jour 4

  • prendre l’apéro au Shimmers, les pieds dans l’eau, et admirer les couleurs du Burj al-Arab (Aïnara)
  • un restaurant panoramique sur la Burj Khalifa (François)
  • le retour en RER B (Alexia)

QUESTION BOUTIQUE DE SOUVENIR
Ce que j’aurais aimé rapporter dans mes bagages si j’avais eu…

...le droit

  • le lit de l’hôtel (Laurence)
  • 5 000 000 $ dans une valise (François)
  • une danseuse du ventre pour prendre des cours (Alexia)
  • 1 buggy (Nathan)
  • 1 Émirati (Aïnara)

...le porte-monnaie

  • de l’or (Laurence)
  • une Lamborghini (François)
  • un rubis (Alexia)
  • 2 buggy (Nathan)

...la place

  • une Maserati (Laurence)
  • un yacht (François)
  • un chameau (Alexia)
  • 3 buggy (Nathan)
  • une oasis (Yann)
  • le yacht de mon Émirati (Aïnara)

Mais de tous les souvenirs, celui qui compte plus que tout, c’est l’incroyable dépaysement que procure une parenthèse de quelques jours seulement, dans ce coin du globe. C’est un peu comme si on avait croisé le génie de la lampe, au hasard d’une rue, et qu’il nous avait expédiés d’un simple claquement de doigt au pays des 1001 nuits. Comme souvent dans les contes de fées, le charme n’agit qu’un temps et l’heure vient toujours de prendre le chemin du retour. Cependant, nous avons gardé la lampe, qui est toujours sous bonne garde au bureau. Et soyez certains que nous ne manquerons pas de la frotter une nouvelle fois, quand nos 30 ans auront sonné. D’ici là, c’est à notre tour d’endosser le costume du génie de la lampe, pour envoyer nos clients-voyageur tout autour du monde.

Pour faire comme nous, cliquez-ici !


Petits baigneurs et très grands bulidings

Sourires même pas crispés sur le toit du monde

La danse du yacht

Buggy woogie !

On a pris les transports en commun.

Les pilotes sont prêts.

Vous reprendrez bien un peu de désert ?

Un selfie s’impose !

On a aimé manger à la cantine

Concours de lunettes noires

Petit temps de "pose"